Quand elle devient hypocondriaque…

Si on n’identifie pas toujours les raisons de l’apparition de ce mal-être, une chose est certaine : il est indispensable de réagir au plus vite pour aider sa pinguinalité. Trop de personnes laissent traîner les choses, et le traitement met généralement davantage de temps pour agir efficacement.

Les symptômes sont pourtant assez simples à identifier : si les maux dont votre pinguinalité souffre vous semblent imaginaires, n’hésitez pas un instant et consultez un spécialiste au plus vite. Si vous ne le faites pas, elle risque de sombrer dans le cycle infernal du “jamais guérie et jamais malade“.

Attention : même si cela fait mal au cœur, il ne faut jamais plaindre une pinguinalité hypocondrique, cela ne ferait qu’aggraver les choses. Il faut toujours rester, face à elle, stoïque et savoir trouver les bons mots pour ne pas la vexer et lui faire comprendre qu’on sait qu’elle simule… Pas simple, Jamais simple !

Advertisements